Atmosphère

Phénomènes de l'atmosphère, son état et sa dégradation, notamment les changements climatiques et le trou de la couche d'ozone.

Biodiversité

Espèces de la nature, leur état et leur disparition du fait des activités humaines, notamment la biodiversité et les services écosystémiques.

Océans

Mers et océans, leur état et leur dégradation, notamment leur acidification et leur réchauffement.

Économie

Rôle de l'économie dans le développement, économie verte, découplage, décroissance et expériences industrielles inspirantes

Réflexions

Empreinte écologique de l'humanité, viabilité de la société, nature de l'être humain et les raisons de son inaction.

Accueil » Société

La rapidité de l’innovation technologique

Soumis par sur 2014/11/09 – 19:42

L’avancée des connaissances et le foisonnement des produits « technologiques » sont extrêmement rapides, surtout depuis les années 50. D’ailleurs, tout ce qui se rapporte à l’espèce humaine croît très rapidement depuis lors (croissance démographique, consommation de biens, d’énergie, etc.). La vitesse d’évolution du progrès technoscientifique est très élevée, de plusieurs ordres de grandeurs plus grands que l’évolution des espèces ou l’échelle de temps géologique. En seulement quelques 100 années, nous sommes passés de la traction animale à l’exploration de l’espace, et de la communication par déplacement physique (via le service postal) à skype© et au téléphone mobile. Le rythme de l’évolution technologique des produits commerciaux est très parlant. Les appareils et les supports qui permettent d’enregistrer et d’écouter de la musique en représentent un exemple type. Comme on peut le voir sur la figure ci-dessous, ils ont rapidement et beaucoup changé depuis leurs débuts il y seulement moins d’un siècle et demi.

Évolution technologie

La vitesse d’évolution de la technologie telle que l’illustre l’évolution des supports permettant d’écouter des enregistrements

Un siècle est aussi courte que la durée d’un flash à l’échelle géologique. Des constats similaires peuvent être faits pour l’évolution d’autres appareils : téléphone (du téléphone manuel au téléphone intelligent), téléviseur (de l’écran cathodique à l’écran numérique haute définition), ordinateurs (des gigantesques premiers ordinateurs de recherche au MacBook Air©), éclairage (de la lampe à huile à l’ampoule DEL), etc. La technologie évolue rapidement et les produits commerciaux qui en sont issus suivent la même tendance, chaque marque lançant méthodiquement et régulièrement de nouvelles versions de ses produits ou plus simplement de nouveaux produits. Chaque innovation technique et technologique n’attend pas l’autre et inonde les magasins, ce qui représente une tentation pour les consommateurs avides que nous sommes et un excellent filon économique pour les industriels et les commerçants.

Non seulement cette évolution techno-industrielle stimule la tendance spontanée et la satisfaction naturelle qu’ont les êtres humains à consommer, mais elle les force en plus à acheter de nouveaux produits, obligés qu’ils sont de mettre à jour leurs anciens systèmes qui deviennent désuets, inadaptés, incompatibles ou qui ne peuvent simplement plus être réparés. Et c’est sans parler de la durée de vie courte ou volontairement limitée des biens matériels (problème de l’obsolescence programmée), une ineptie scandaleuse. Dans le même ordre d’idée, il appert que les consommables qui permettent le fonctionnement de certains appareils sont parfois plus cher que l’appareil lui-même, en conséquence de quoi les individus sont portés à s’en procurer un nouveau. De la même manière, les réparations coûtent la plupart du temps plus cher que de racheter un nouvel appareil. Si on ajoute à ce portrait déplorable le fait que les objets, majoritairement de nature industrielle, n’ont plus beaucoup de valeur sentimentale aux yeux de leur détenteurs, qu’ils n’en prennent donc plus très soin ou qu’ils s’en lassent rapidement, nous obtenons un cocktail parfait pour une consommation effrénée, écologiquement insoutenable bien sûr, mais également économiquement incohérente.

Laisser un commentaire

Add your comment below. You can also subscribe to these comments via RSS

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar