mercredi, décembre 7, 2022

Les résultats de la recherche en science de la soutenabilité

AccueilEnvironnementBasculementLe point sur les points de bascule climatiques

Le point sur les points de bascule climatiques

Selon une étude de synthèse, avec un réchauffement de 1,1 °C, nous avons peut-être atteint un ou plusieurs seuils de basculement

Un article scientifique paru récemment fait le point sur le concept de point de bascule climatique et les éléments du climat qui sont concernés. Il fait également le point sur les températures à partir desquelles les franchissements pourraient avoir lieu. Les conclusions sont brutales. Elles laissent penser qu’avec le réchauffement actuel, le franchissement de cinq seuils est envisageable, et que dans le cadre de l’Accord de Paris, le dépassement de six éléments climatiques devient possible.

Malgré son importance, l’article a peu fait les manchettes. Il faut dire qu’au Québec, il est tombé en plein pendant la campagne électorale.

Pour mieux comprendre de quoi il est question, commençons par un peu de terminologie. Les points de bascule sont des seuils au-delà desquels certains processus en cours, appelés processus ou élément de basculement, subissent une accélération abrupte, qui résulte d’un processus auto-entretenu et/ou qui est irréversible. Mentionnons à titre d’exemple la fonte des glaciers de l’Antarctique et du Groenland, le dépérissement des forêts amazonienne et boréale, le dégel du pergélisol ou le ralentissement du courant méridional de l’Atlantique Nord. Plus de détails sont données dans ce billet.

Advenant le franchissement de ces seuils, les processus précédents conduiraient respectivement à une hausse irrépressible et considérable (jusqu’à plusieurs mètres) du niveau des océans, à la transformation de forêts entières en savane ou en steppe, à la libération de méthane dans l’atmosphère et à des altérations majeures du climat telles que la perturbation des moussons, la modification des régimes de précipitations et l’augmentation de l’intensité des sécheresses.

Les scientifiques identifient dans leur synthèse neuf éléments de basculement fondamentaux. Ils sont dits « fondamentaux » car ils contribuent au fonctionnement de la planète. Il s’agit de :

  • La fonte de la calotte glaciaire antarctique (parties orientale et occidentale et bassin oriental sous-glaciaire)
  • La fonte de la mer arctique en hiver
  • Le ralentissement des courants océaniques : circulation thermohaline de l’Atlantique méridional et subpolaire (Mers du Labrador et d’Irminger)
  • Le dépérissement de la forêt amazonienne
  • L’effondrement du pergélisol
  • Le dépérissement des barrières de corail

Éléments de basculement climatiques
Éléments de basculement climatiques (et processus en cours correspondant) | Localisation approximative des différents éléments de basculement sur un planisphère, classés selon leur type et leur température seuil (point de bascule). Tous les éléments de basculement identifiés dans l’article ne sont pas identifiés sur cette figure. Figure adaptée de [1-2].
Les scientifiques identifient également sept éléments de basculement, moins critiques à l’échelle globale, car ils s’exercent à une échelle régionale, mais qui pourraient avoir d’importantes répercussions pour les populations. Citons par exemple, la fonte du pergélisol, la fonte des glaciers montagneux ou le dépérissement de la forêt boréale.

L’article qui vient d’être publié fait l’état des connaissances les plus à jour sur ces points de bascule climatiques. Il donne notamment les valeurs des seuils les plus fiables selon les données actuelles. On apprend ainsi qu’avec le réchauffement planétaire actuel de 1,1 °C, cinq processus pourraient « possiblement » avoir déjà été atteints, notamment la fonte de certains glaciers de l’Antarctique et du Groenland, le dépérissement de barrières de corail et le dégel du pergélisol.

La proximité simultanée de plusieurs points de bascule est d’autant plus inquiétante que le dépassement d’un de ces seuils peut en accélérer ou en déclencher d’autres, produisant un « effet cascade » potentiel. Les risques de basculement augmentent avec la température planétaire et les basculements, déjà envisageables à 1,1 °C, deviennent « probables » si la hausse de la température mondiale atteint l’intervalle 1,5-2 °C, tel que le préconise l’Accord de Paris.

Qu’en est-il si la hausse est comprise entre 2 et 3 °C ? Cet intervalle correspond aux engagements actuels de réduction des GES des États dans le cadre des négociations internationales sous l’égide de l’ONU, soit 2,6 °C. Dans ce cas, les dépassements deviennent « très probables » tandis que le basculement d’autres processus devient « non négligeable ». Cependant, si nous ne parvenons pas à atteindre ces cibles, un réchauffement potentiellement supérieur à 3 °C s’annonce, ce qui, on l’aura compris, conduirait à des risques de basculement plus importants et plus d’éléments climatiques à risque.

Alors que l’humanité flirte d’ores et déjà avec plusieurs points de bascule climatiques, les scientifiques concluent que les sociétés doivent négocier un virage socioéconomique radical permettant d’arrêter les émissions de GES.

Il faut préciser ici que le degré de certitude vis-à-vis de ces possibilités de basculement et de leur seuil de déclenchement sont plus ou moins élevés selon les cas. Les points de dépassement climatiques sont en fait sous-étudiés par les scientifiques, d’où l’intérêt de cet article de synthèse. Les points de bascule nécessitent d’autres travaux pour préciser les phénomènes en jeux et les valeurs seuils.

Les points de dépassement sont également sous-estimés par la population et la classe politique, ce qui explique en partie l’insuffisance des efforts d’atténuation du réchauffement planétaire. Cette situation nous met à risque de franchir des seuils climatiques dangereux, avec des conséquences dramatiques sur le climat, le niveau des océans, l’état de santé des forêts ou des barrières de corail, etc., et donc une panoplie de répercussions sur les populations.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il-vous-plaît entrez votre commentaire !
S'il-vous-plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles récents

Commentaires récents