Atmosphère

Phénomènes de l'atmosphère, son état et sa dégradation, notamment les changements climatiques et le trou de la couche d'ozone.

Biodiversité

Espèces de la nature, leur état et leur disparition du fait des activités humaines, notamment la biodiversité et les services écosystémiques.

Océans

Mers et océans, leur état et leur dégradation, notamment leur acidification et leur réchauffement.

Économie

Rôle de l'économie dans le développement, économie verte, découplage, décroissance et expériences industrielles inspirantes

Réflexions

Empreinte écologique de l'humanité, viabilité de la société, nature de l'être humain et les raisons de son inaction.

Accueil » Manchettes

Une première en politique québécoise et en DD ?

Soumis par sur 2015/12/07 – 20:40
Philippe Couillard en marge de la COP21

Philippe Couillard avec François Hollande en marge de la COP21. À cette occasion, M. Couillard a affirmé à propos du projet d’exploitation des combustibles fossiles sur l’Île d’Anticosti que « le seuil à partir duquel ce projet deviendrait acceptable est excessivement élevé ». Crédit photo : Patrick Lachance, site web du premier ministre du Québec – www.premier-ministre.gouv.qc.ca.

Le Premier ministre Philippe Couillard a fait tout une déclaration le 5 décembre dernier au sujet de l’exploitation du pétrole et du gaz sur l’Île d’Anticosti, affirmant qu’il n’avait « enthousiasme pour les hydrocarbures » et que « l’avenir du Québec ne repose pas dans les hydrocarbures » [1], ajoutant plus tard que le gaz ne représentait qu’une énergie de transition [2].

Ces déclarations étaient déjà encourageantes sur la conscientisation environnementale de Philippe Couillard, mais le Premier ministre Philippe Couillard en a rajouté une couche ce lundi. Il a en effet affirmé que « les décisions surtout sur des milieux naturels rares comme l’Île d’Anticosti ne peuvent être uniquement économiques. Il faut également parler à l’avenir de notre territoire, à ce que l’on va laisser à nos enfants. Et pour moi, le seuil à partir duquel ce projet deviendrait acceptable est excessivement élevé » [3].

Même si cette déclaration pourrait sembler être lancée « pour la galerie », le Premier ministre se commet et prend ici de vrais risques. Il me semble que c’est très rare qu’un politicien affirme sans ainsi sans ambages que le caractère exceptionnel d’un milieu puisse passer avant les critères économiques. Qu’un chef d’état tienne des propos pareils est encourageant, cela semble être une première et montre que la société change (certes trop lentement, mais elle change !). Cela ne signifie pas pour autant que le gouvernement se la vertu environnemental incarnée à l’avenir, mais une opinion écologique si tranchée apparaît comme une nouveauté en politique et assez remarquable pour être soulignée.

Références

[1] Couillard enterre (presque) Anticosti, Christian Rioux, Le Devoir (5 décembre 2015) http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/457216/le-quebec-a-la-cop-21-couillard-enterre-presque-anticosti
[2] Couillard prédit la fin du recours au gaz naturel Patrice Bergeron, La Presse canadienne (6 décembre 2015) http://www.ledevoir.com/politique/quebec/457266/cop21-couillard-predit-la-fin-du-recours-au-gaz-naturel
[3] Émission RDI Économie du 7 décembre 2015 http://ici.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/7387589#

Laisser un commentaire

Add your comment below. You can also subscribe to these comments via RSS

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar