Atmosphère

Phénomènes de l'atmosphère, son état et sa dégradation, notamment les changements climatiques et le trou de la couche d'ozone.

Biodiversité

Espèces de la nature, leur état et leur disparition du fait des activités humaines, notamment la biodiversité et les services écosystémiques.

Océans

Mers et océans, leur état et leur dégradation, notamment leur acidification et leur réchauffement.

Économie

Rôle de l'économie dans le développement, économie verte, découplage, décroissance et expériences industrielles inspirantes

Réflexions

Empreinte écologique de l'humanité, viabilité de la société, nature de l'être humain et les raisons de son inaction.

Accueil » Impact humain, Réflexions

Pierre Rabhi – Pour une alternative globale : la sobriété heureuse

Soumis par sur 2012/09/09 – 17:43
Pierre Rabhi-Blogue

Pierre Rabhi (source : blogue de Pierre Rabhi http://www.pierrerabhi.org/blog/)

Lors de sa première conférence, Pierre Rabhi a mis l’accent sur l’agroécologie et son intérêt comme modèle pour remplacer l’industrie agroalimentaire actuelle. Dans la seconde, rapportée ici, il a philosophé sur le pourquoi et le comment des ravages causés par le monde occidental, ses motivations et la primauté de l’argent dans nos sociétés.

Pierre Rabhi, pionnier de l’écologie, est aussi un penseur, un « repenseur » de la société. Lors de deux conférences passionnantes, il nous a expliqué pourquoi le monde occidental et son modèle de développement sont en opposition complète avec la nature, et comment remédier à la situation environnementale et sociale inextricables auxquelles ils conduisent. Les auditeurs ont été captivés et enchantés d’entendre une homme simple qui a le don de susciter des réflexions profondes.

Le distingué conférencier a été invité à l’initiative du Mouvement Québécois pour une Décroissance Conviviale, et la conférence était organisée Musée de la Civilisation, par les AmiEs de la Terre-Québec, l’ALIES, ainsi que par VIA Agroécologie et Univert Laval, deux assoications de l’Université Laval. Pierre Rabhi a parlé plus d’une heure de temps, sans diapositive, et à capté notre attention sans interruption autant que lors de la première conférence.

Autopsie d’une société et d’une humanité en crise

La Terre est une oasis exceptionnelle pour les humains. Mais telle n’est pas la vision dominante de la société. Pourtant, la valeur de la planète apparaît dans toute sa force et sa fragilité saute aux yeux quand on la regarde depuis l’espace, qui lui semble froid et insensible au destin de l’Homme.

À voir la façon dont on la traite, il est clair que nous avons peu de respect et peu d’empathie pour la Terre. Les ravages causés par l’Homo sapiens sont incroyables, surtout si on considère la vitesse avec laquelle ils sont été perpétrés. On peut dire que la Terre a pris un risque avec l’être humain.

Ce traitement apparaît d’autant plus décalé que la Terre porte 1,3 milliards d’espèces qui se côtoient sans se faire disparaître les unes les autres. Dans le système de la nature, tout se crée, se transforme, se recycle. Mais dans notre société, tout est détruit ou convertit en déchet, car tout est transformé en argent : forêts, ressources, eau, etc.

Ces agissements sont la marque d’une grande inconscience. Pourquoi cette situation ?

Selon le philosophe, c’est une fragmentation de l’esprit de l’Homme qui en est à l’origine. Fragmentation du territoire évidemment, mais surtout fragmentation de l’esprit. L’être humain oppose constamment les choses : la religion et le laïc, l’est et l’ouest, l’Homme et la nature, etc.

Pour Pierre Rabhi, une des caractéristiques humaines à l’origine de ces problèmes est la rationalité. Celle faculté nous incite à agir sans dieu ni la nature. À l’opposé, l’humanisme revendique un projet planétaire qui doit présider au destin collectif.

C’est cette rationalité qui nous fait mettre la technologie à la première place, qui a donné lieu à l’application des lois de la thermodynamique au commencement de la révolution industrielle (les machines à vapeur). Finalement, elle nous a conduit à devenir une civilisation de la combustion, toute notre énergie étant tirée de sources d’énergie fossile.

La prédominance de la rationalité a pour conséquence de mettre notre intuition et notre sensibilité en veilleuse. Ces facultés, si elles reprenaient leur place, remettraient l’être humain et la nature à la première place. Mais ce n’est pas ce qui se passe.

Fonctionnement de notre société

Le mode de pensée actuel nous donne des outils (science, technologie) très efficaces, mais notre conscience est restée en arrière. La productivité est devenue notre credo ; on vit pour travailler plutôt que travailler pour vivre.

Il est remarquable (ou affligeant) de constater que la croissance est indexée sur des critères économiques tels que le PIB (Produit Intérieur Brut) ou PNB (Produit National Brut) qui ne considèrent pas les autres richesses d’une nation. Par ailleurs, le PIB est donné par habitant, mais ceci est fallacieux, car le PIB n’est pas partagé équitablement par tous !

On assiste en fait à une dictature de l’argent qui crée des exclus et de la misère. Est-ce ça la croissance économique ? Cette indigence humaine résulte d’une indigence morale. Nous n’assistons pas seulement à une crise économique, nous assistons surtout à une crise humaine.

Pourtant, les richesses existent. L’Afrique est un continent pauvre, mais il regorge de richesses, d’autant plus qu’il est relativement peu peuplé. L’Éthiopie, si elle cultivait ses terres correctement, pourrait nourrir l’ensemble du continent !

Pourtant, l’argent est noble s’il représente le travail, la matière, la créativité. Malheureusement, la finance (l’être humain) a pris le dessus. On nous manipule pour être constamment insatisfait, alors que ce dont nous avons réellement besoin se réduit à de l’eau,de la nourriture, un abris, un travail et la médecine.

Pierre Rabhi en appelle donc à l’insurrection des consciences, car comment cette société injuste et fragmentée si l’être humain ne change pas lui-même ?

Conclusion

Pierre Rabhi a justement comparé l’humain à un surdoué mais crétin : il est capable de prodiges techniques, mais il a perdu sa conscience. Il a l’abondance (tout au moins dans nos société dites développées) mais, il est malheureux. Au-delà de la prise de conscience (de cette situation), nous devons accéder à l’élévation des consciences.

Pierre Rabhi est de la trempe des Hubert Reeves de ce monde. Il nous fait réfléchir  et, après un tel discours, nous ne voyons plus le monde de la même façon. Nous comprenons mieux ce qui est en train de se passer. Espérons que l’insurrection des conscience se produise rapidement !

Biographie de Pierre Rabhi

Pierre Rabhi est d’origine algérienne. Agriculteur, il est un des pionniers de l’agriculture biologique, une activité qu’il a entreprise dès 1961 en Ardèche en France. Il défend une société plus respectueuse des gens et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis, tout en préservant les patrimoines nourriciers. Depuis 1981, il transmet son savoir-faire en Afrique, en France et en Europe, cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux populations. Il est aujourd’hui consulté comme expert international pour la sécurité alimentaire et a participé à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification. Penseur engagé, il est l’initiateur du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme. Pierre Rabhi est également écrivain. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Paroles de Terre, du Sahara aux Cévennes, Conscience et Environnement ou Graines de Possibles, co-signé avec Nicolas Hulot.

Les livres de Pierre Rabhi sont distribués au Québec par le Mouvement Québécois pour une Décroissance Conviviale (MQDC). Son dernier livre est publié en France par la maison d’édition Actes Sud et distribué au Québec par Leméac. Site de P. Rabhi : Colibris – Mouvement pour la Terre et l’humanisme | Blogue de Pierre Rabhi.

Cette biographie est inspirée en grande partie du site de Pierre Rabhi.

 

 

Tags: ,

Laisser un commentaire

Add your comment below. You can also subscribe to these comments via RSS

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar