samedi, janvier 28, 2023

Les résultats de la recherche en science de la soutenabilité

AccueilEnvironnementClimatCopenhague : cibles de réduction des émissions de carbone des nations

Copenhague : cibles de réduction des émissions de carbone des nations

Suivant les décisions prises lors de la dernière Conférence des Parties COP15 du 18 décembre 2009 (voir la description et le texte de l’accord et le bilan que l’on peut en tirer), les signataires (27 pays) devaient donner leurs cibles de réductions des gaz à effet de serre (GES) au 31 janvier 2010. Finalement, ce sont 55 pays qui se sont ralliés à l’accord de Copenhague à date. Dans des lettres adressées à Yvo de Boer, le secrétaire exécutif de la Convention sur les Changements Climatiques, les pays développés (pays dits de l’Annexe 1) ont donné des cibles de réduction et les pays en développement ont donnés des mesures de réduction. À noter que plusieurs pays qui ne font pas partie de l’Annexe 1, ont donné des cibles de réductions, et qu’elles sont plus ambitieuses que celles du Canada.

Notons la grande hétérogénéité dans l’année de référence choisie par les différents pays développés. Il faut également noter que les pays les plus ambitieux en matière de réduction (Union Européenne et Japon par exemple) mettent comme condition à la mise en application de leurs intentions que tous les pays ayant une économie puissante fassent le même effort (on vise notamment le Canada, les États-Unis et l’Australie). Certains pays (par exemple le Lichtenstein) pense même réduire encore davantage leurs émissions si tous les pays développés participent également au processus de réduction. Il est donc extrêmement important que tous les pays de l’Annexe 1 s’engagent sur des cibles équivalentes et justes pour tous afin de ne pas réfréner les bonnes intentions et gâcher les négociations. Dans sa lettre, la Nouvelle-Zélande demande en plus la création d’un marché international du carbone (toutes les lettres d’intention peuvent être lues sur le site de l’ONU).

Voir les cibles et les mesures de réductions sur le site de l’ONU :

Communiqué de presse de l’ONUCibles des pays de l’annexe 1Cibles ou mesures des pays ne faisant pas partie de l’annexe 1

Parmi les pays de l’Annexe 1, les cibles sont les suivantes :

  • Australie : de – 5% jusqu’à – 15-25% par rapport à 2000
  • Canada : – 17% par rapport à 2005
  • L’Union Européenne : – 20-30% par rapport à 1990
  • Japon : – 25% par rapport à 1990
  • Nouvelle-Zélande : – 10-20% par rapport à 1990
  • Norvège : – 30-40% par rapport à 1990
  • Fédération de Russie : – 15-25% par rapport à 1990
  • États-Unis d’Amérique : – 17% par rapport à 2005

Parmi les pays ne faisant pas partie de l’Annexe 1 :

  • Afrique du Sud : – 34% par rapport « au rythme des émissions actuelles »*
  • Chine : – 40-45% par rapport à 2005
  • Corée : – 20% par rapport « au rythme des émissions actuelles »
  • Inde : – 20-25% par rapport à 2005
  • Indonésie : – 26-41% par rapport « au rythme des émissions actuelles »
  • Mexique : – 30% par rapport « au rythme des émissions actuelles »
  • Les autres pays donnent les mesures qu’ils comptent prendre dans le secteur énergétique, des transports, etc. pour réduire leurs émissions, avec parfois des estimations de quantité de réduction de CO2 (Gabon, Maroc par exemple)

Le processus de négociations reprendra à Bonn en Allemagne à la fin du mois de mai 2010. Certains pays ont même émis le souhait que le calendrier soit modifié pour accélérer les négociations.

* par rapport au « business-as-usual scenario », c’est-à-dire à un scénario qui considère les émissions actuelles d’un pays et leur rythme d’accroissement si rien n’est fait.

 

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il-vous-plaît entrez votre commentaire !
S'il-vous-plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles récents

Commentaires récents