dimanche, décembre 4, 2022

Les résultats de la recherche en science de la soutenabilité

CATÉGORIE

Biodiversité

Et si l’Anthropocène voyait la biodiversité augmenter ?

Cette question sujette à controverse est abordée dans une lettre parue récemment dans la revue Nature par Chris Thomas, professeur de biologie de...

Le « paradoxe de l’environnementaliste » : pourquoi le bien-être s’accroît quand les services écosystémiques déclinent ?

Si nous dépendons si étroitement des services écosystémiques et que ceux-ci disparaissent, pourquoi le bien-être humain ne diminue-t-il pas ? Les auteurs de l’article ont émis quatre hypothèses et évalué leur bien-fondé : la mesure du bien-être humain est incorrecte ; le bien-être repose essentiellement sur l’apport alimentaire et peu sur les autres services écosystémiques ; la technologie a découplé le bien-être humain des écosystèmes ; il existe un décalage entre la dégradation des écosystèmes et les répercussions sur le bien-être humain.

L’économie de la biodiversité et des services écosystémiques

Dans l’optique de promouvoir la mise en place du développement durable, un paradigme s’impose progressivement depuis environ une décennie, celui d’intégrer dans l’économie le...

Les limites planétaires d’un monde viable

Des chercheurs ont identifié neuf crises environnementales (ou processus naturels) pour lesquelles il apparaît nécessaire d’associer une variable (un indicateur) permettant de quantifier leur évolution par rapport à un état de référence, et d’établir une valeur critique, c’est-à-dire une limite planétaire, au-delà de laquelle un tel processus terrestre pourrait basculer dans un nouvel état. De ces neufs limites planétaires, trois ont déjà été dépassées, soient le réchauffement planétaire, l’érosion de la biodiversité et le cycle de l’azote.

La définition et les fonctions de la biodiversité expliquées en moins de 3 min

Un petit bijou de vidéo qui ne dure que 2 min 42 explique ce qu’est la biodiversité de la planète (diversité des espèces, des...

Des liens entre l’érosion de la biodiversité et la pauvreté endémique

La disparition rapide des espèces vivantes et la pauvreté persistante de certaines populations sont deux défis majeurs auxquels l’humanité doit faire face. Les espèces...

Quelle agriculture pour nourrir la planète tout en protégeant la biodiversité ?

La transformation de forêts en champs cultivés pour nourrir les populations est un facteur important d’érosion de la diversité biologique. Mais devant l’accroissement de...

Le phytoplancton tend à disparaître

Le lien entre la température de la surface des océans et la disparition du phytoplancton semblent impliquer la diminution de l’apport en nutriments à cause d’une stratification accentuée de l’eau océanique et une diminution de la profondeur de la couche d’eau mélangée de surface.

Les plages de sables : un écosystème négligé

Un groupe de chercheurs ont adressé une lettre à la revue Science pour attirer l’attention de la communauté scientifique sur le fait que parmi les différents types d’écosystèmes, la plage de sable en est le parent pauvre.

L’acidification des océans menace les populations de poissons

Cette étude montre que des quantités accrues de CO2 altèrent considérablement la perception olfactive des poissons à l’égard des prédateurs et modifient leur comportement, ce qui pourrait mettre leur survie en péril.

Derniers billets